La Compagnie d'Eclairage et d'Appui (CEA)

Avec ses différents systèmes d'armes, elle constitue un outil de combat indispensable dans le dispositif de protection du CSG.

Forte de 151 hommes, la compagnie d'éclairage et d'appui est armée par des sections en mission de courte durée (module 5D du plan de relève des unités outre-mer) venant de régiments de métropole.

 

Trois régiments d'artillerie sol-air, le 54e RA de Hyères, le 57e RA de Bitche et le 402e RA de Chalons en champagne, fournissent à tour de rôle la majeure partie des effectifs de cette unité avec notamment la section de commandement et deux sections de défense sol-air. La section de reconnaissance régimentaire (SRR) et la section génie sont deux sections provenant des régiments d'infanterie pour la première et du génie pour la seconde.

 

Avec sa composante sol-air, cette unité assure la défense anti-aérienne basse altitude et très basse altitude (BA - TBA) du centre spatial guyanais. La section d'autodéfense anti-aérienne (SADAA) est armée de canons de 20mm sur affûts 53T2 et la section sol-air très courte portée (SATCP) dispose du système d'armes Mistral pouvant détruire avec ses missiles des aéronefs jusqu'à 5000 mètres et à une altitude de 3000 mètres.


La Compagnie d'Appui (CA)La Compagnie d'Appui (CA)


Les deux radars NC1 permettent quant à eux la détection des aéronefs qui viendraient à survoler le CSG dans un rayon de 18 kilomètres ; ils complètent les moyens de détection dont dispose l'armée de l'air sur le département.


Avec son aptitude au combat débarqué et sa grande mobilité, la section de reconnaissance régimentaire, equipée de VLTT P4, renseigne au profit du régiment en cas de déploiement de celui-ci et participe d'une manière plus générale à la surveillance du département. Employées de manière centralisée ou detachées au profit d'une compagnie, ses quatre patrouilles bénéficient d'une souplesse d'emploi leur permettant de remplir sur très court preavis des missions variées (guider, boucler une zone, escorter, etc.).


La section génie avec ses deux groupes de combat peut être employée indifféremment en configuration génie combat ou pour des travaux d'aménagement du terrain. Au cours de son séjour de 4 mois au 3ème REI, cette section participe durant plusieurs semaines à la mission de surveillance de la frontière franco-bresilienne le long de l'OYAPOCK à CAMOPI.


La Compagnie d'Appui (CA)La Compagnie d'Appui (CA)

| Ref : 49 | Date : 19-05-2010 | 23232